Communiqué – Retour sur le vote du 3 juillet 2019

Les membres du SEUQAM durant la manifestation spontannée.
Crédits: Jonathan Nadeau

Montréal, le 4 juillet 2019                                                             

C’est au théâtre St-Denis qu’a eu lieu notre assemblée générale spéciale en lien avec les négociations de notre nouvelle convention collective. Six cent soixante-neuf membres s’y sont déplacés, intrigués, intéressés et prêts à voter. C’est dans l’allégresse que nous avons enregistré tous les participants, avant de débuter la présentation vers 9h12. Les résultats du vote ont été comptés et transmis aux alentours de 12h.

Tout semblait se dérouler adéquatement durant les négociations, mais nous nous sommes malgré tout retrouvés en assemblée générale avec une proposition de moyens de pression. Tant que les négociations relevaient du normatif (tout ce qui touche les conditions de travail, la conciliation travail et vie personnelle, etc.), les discussions étaient adéquates, constructives et les compromis allaient bon train.

Or, tout a basculé avec l’offre monétaire.

Afin de bien faire comprendre à la haute direction que leur offre n’est ni raisonnable ni respectueuse du travail acharné de tous les employés de soutien qui représentent l’engrenage de l’université, les membres ont adopté la résolution suivante à 93% :

De débuter des moyens de pression pouvant aller jusqu’à cinq jours de grève, applicables au moment jugé opportun

L’Assemblée générale s’est terminée par une manifestation spontanée sur la rue St-Denis, direction place Pasteur, devant les bureaux de la direction de l’UQAM. Les membres solidaires se sont époumonés pour signifier leur mécontentement, mais aussi leur solidarité, qui fait la force de notre syndicat. Nous espérons que les résultats du vote enverront un message clair à l’employeur concernant l’aberration de leur offre.

Le dénouement de ce rassemblement annonce les prochains mois chauds à l’UQAM, avec l’éventualité d’une grève planant sombrement sur les activités de l’Université, qui fête son 50e anniversaire cette année.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*