Versement de l’équité salariale

Trois membres du comité d’évaluation sont dans un blitz de travail avec l’aide de deux conseillers syndicaux du SCFP pour procéder au calcul des ajustements nécessaires de façon à corriger la discrimination systémique constatée en novembre 2001 par le Comité d’équité salariale pour plusieurs membres du groupe bureau.

Comme annoncé en septembre sur notre site web, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rejeté la contestation de l’UQAM et a confirmé la décision émise par la CNESST à l’effet de payer la portion manquante des ajustements salariaux requise pour combler la totalité des ajustements déterminés par le Comité d’équité salariale pour les catégories à prédominance féminine du groupe « Bureau » avec intérêts, et ce à compter du 1er juin 2004.

Ces calculs sont fastidieux et complexes mais autant du côté des ressources humaines que du côté syndical, nous avons priorisé ce dossier. Il est important de rappeler que les ajustements concernent principalement les membres du groupe bureau qui n’avait pas atteint l’échelon maximum durant les années 2004 à 2010.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*